Kirghizistan – 8 jours de randonnée à cheval dans les Tian Shan

Trois ans après notre première randonnée à cheval dans les Monts Célestes, nous avons décidé de retourner au Kirghizistan et de coupler notre séjour à une visite d’Almaty, l’ancienne capitale du Kazakhstan. Notre premier voyage nous avait subjugué par ces paysages époustouflants et une faune très variée. Nous avons fait appel à Shepherd’s way trekking, comme pour notre précédent périple, pour nous aider à organiser une randonnée de 8 jours aux alentours de Barskoon.

3 jours à Almaty

L’ancienne capitale Kazakh est une ville ambitieuse et verdoyante. Organisatrice des JO d’hiver 2014, et ville en lice pour accueillir ceux de 2022, Almaty est une ville qui vit au rythme du sport et possède de nombreuses infrastructures sportives que l’on peut admirer depuis le mont Kok Tobe, aux abords de la cité en prenant un téléphérique. Depuis ce sommet, qui abrite aussi un parc d’attraction, on dispose d’une magnifique vue sur les gratte-ciels d’Almaty qui s’étendent vers les steppes, tandis que les Tian-Shan (monts Célestes) dominent aux Sud.

almaty-2016--10

Me voilà bien étonné en découvrant Almaty ; moi qui pensait arriver dans une ville bruyante, tortueuse et poussiéreuse comme peut l’être Tashkent. Almaty est une ville qui transpire la richesse, apportée par les ressources naturelles du pays (pétrole, uranium, potassium…). Ses grandes artères bordées d’arbres et son plan en damier rendent la ville paisible et agréable à vivre, au moins aux beaux jours. Néanmoins, préparez-vous à marcher ! Almaty est une ville très étendue et il est facile de se promener sur une bonne dizaine de kilomètres dès lors qu’on souhaite relier à pied différents lieux touristiques.

almaty-2016--14

Une balade d’une journée offre un bon aperçu de la ville. Les jours de temps clair, prendre le téléphérique de Kok Tobe est un must, pour le panorama offert sur la ville. Un passage au Zelyony Bazar nous plonge au coeur de l’Asie Centrale, avec ses longues files de marchands et de vendeurs de fruits secs ; on se sépare sans regrets de quelques Tenges, la monnaie locale, contre un énorme sac de framboises ou de fruits rouges. Il s’agit d’un bon point de départ pour une promenade, comme le recommande le Lonely Planet. La promenade arpente Gogol Street pour faire du lèche-vitrine, où quelques marques de luxe font office. Puis, face au bazar, se trouve le reposant parc Panfilov, dans lequel on peut admirer quelques statues monumentales célébrant les héros Kazakh.

almaty-2016--4

Le reste de la balade amène devant des monuments à l’architecture soviétique imposante, tels que le théâtre national Abai, l’université technique Kazakho-britannique, l’académie des Sciences ou le Palais de la République. La marche se termine face à la place de la République. Le musée national central est pauvre en collections (et surtout en explications !) mais peut représenter une occupation durant un après-midi pluvieux…

10 jours au Kirghizistan

Nous prenons l’avion pour rejoindre Bishkek, le vol ne dure que 40 minutes, et nous permet d’économiser les quelques heures de voitures et un passage douloureux aux frontières. Nous sommes pris en charge par Ishen, le fondateur de Shepherd’s way trekking, qui nous amène à l’hôtel. Le lendemain nous partons en voiture pour Barskoon, d’où débutera notre promenade à cheval durant 8 jours. Nous avons choisi l’itinéraire passant par le col de Jyluu Suu, qui nous offre une alternative attrayante à celui qui nous avions choisi lors de notre précédente venue (col de Jukuu).

kirghizistan-2016--18

Nous partons avec un guide et un interprète / cuisinier. Après un premier passage de col, nous remontons deux vallées pour revenir à proximité de notre point de départ. La météo est très changeante, d’autant plus en altitude : on peut en quelques minutes passer de 30°C – plein soleil – à un épisode de neige ou de grêle. Dès lors, mieux vaut se munir de vêtements chauds, imperméables et d’un duvet très confortable, plutôt que d’un équipement d’été. Même lorsqu’il y a du soleil, le vent peut être froid et on apprécie le manteau d’hiver tout en bronzant !

kirghizistan-2016--15

Les deux premiers jours se passent à moyenne altitude. Nous traversons des forêts de conifères et croisons de nombreux troupeaux, bien que la plupart des bergers nomades soient partis en altitude. L’itinéraire longe le lac Issyk Kul jusqu’au niveau de Tosor et offre une vue magnifique cette mer intérieure faisant vingt fois la taille du lac Léman, et la barrière montagneuse côté Kazakh. La montée nous amène à 3500m d’altitude, nous campons à proximité d’un petit lac. L’acclimatation est rapide, on peut sentir les effets de l’altitude.

kirghizistan-2016--10

Le lendemain nous passons le col de Tosor à 4000m. Le paysage désertique et rocailleux des glaciers est ponctué par quelques lacs de couleur turquoise. On respire de nouveau après la descente, qui nous emmène dans la vallée verdoyante d’Uch-Emchek, creusée par la rivière du même nom. Nous nous abritons de la pluie dans une yourte, puis continuons à longer la rivière à l’eau turquoise. Autour de nous, les montagnes culminent entre 4500 et 4900m. Lorsque les nuages se lèvent pour laisser place à un ciel bleu, le paysage devient magnifique. Nous apercevons de nombreux aigles royaux, dont l’envergure moyenne se situe autour de 2m, et des faucons. Les marmottes pullulent.

kirghizistan-2016--20

Au quatrième jour, nous poursuivons notre descente de la rivière pour atteindre des sources chaudes, abritées par une petite cabane. Impossible de rentrer dans l’eau, tellement celle-ci est chaude. J’ai l’impression de bouillir. Nous utilisons des seaux pour nous laver. Après 4 jours de rando, sur un cheval, cette douche sommaire révèle ses bienfaits ! Au loin se dresse une montagne dont j’ai oublié le nom exact, mais qui signifie « le pape » ou « la mitre » en raison de sa forme enneigée qui rappelle l’insigne pontificale.

kirghizistan-2016--24

Nous poursuivons notre périple dans la vallée de Burkhan, une immense prairie bordée de montagnes culminant aussi à presque 5000m d’altitude. Les paysages sont magnifiques, avec des montagnes très colorées, mais la randonnée est un peu monotone. Nous montons petit à petit en altitude en suivant cette vallée. Au sixième jour, nous campons à proximité du yourte et sympathisons avec la famille de bergers, qui nous invitent à partager leurs repas.

kirghizistan-2016--29

Nous sommes désormais haut en altitude; la flore et la faune deviennent rares. Nous apercevons au loin des moutons de Marco Polo, qui s’enfuient rapidement. Au bout de la vallée, nous passons un deuxième col à environ 4000m d’altitude au huitième jour. Notre randonnée se termine au sommet, après avoir traversé une série de lacs, dont le plus grand s’appelle Jashyl Kol. Nous redescendons à Barskoon en 4×4, par une route de montagne impressionnante qui mène habituellement à une mine d’or. Le retour à la civilisation est agréable, une bonne douche chaude et l’électricité rendent la vie confortable !

kirghizstan-2016--60

Notre séjour au Kirghizistan se termine après une journée passée sur les plages splendides du lac Issyk Kul et une après-midi en terrasse à Bishkek avec de repartir vers Paris.

Un commentaire

  1. Vincent
    mai 9
    Reply

    Tes photos font rêver!Magnifiques!
    Signé un encordé de Lyon 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *