22 ans et toutes mes dents

Levons nos verres, trinquons ensemble et jouons de nos coudes ! Une année de plus, ça se fête. Hier, au réveil, j’ai eu la chance d’être accueilli dans la cuisine par un « Bonne Fête » enjoué, lancé par Constance habillée en mère Noël. C’est ensuite au tour de Pier-Olivier de me souhaiter un joyeux anniversaire. Durant tout le reste de la journée, ce sont des messages sur Facebook et ma boite e-mail qui vont se succèder. Ca fait plaisir d’être à l’autre bout du monde et de voir qu’on pense toujours à nous.

 

Statue à l’entrée de l’Université

 

Je me pose quelques minutes devant le pc. J’essaye de travailler mais rien à faire, les neurones ne démarrent pas. Du coup, j’accepte l’invitation de Constance à aller visiter l’université McGill, la plus ancienne de Montréal. Sur le trajet, le vent souffle très très fort, il est difficile de marcher droit. On profite quand même des 20 minutes de marche pour faire plus ample connaissance car Constance n’est présente à l’appartement que depuis hier soir.

 

La station de métro McGill

 

Pendant une petite heure, on fait le tour de l’Université. Je suis particulièrement impressionné par les locaux, les services et l’ensemble des moyens mis à la disposition des étudiants. Ca fait rêver … Une bibliothèque sur 2 ou 3 étages avec un parc PC d’une centaine de machines dernier cri, une vue splendide, des lieux de travail ou de repos très très classes. Je reste ébahi en entrant dans une sorte de manoir réservé aux post-graduated. Je me suis cru dans un film tellement la scène était irréaliste (pour un français). Le bâtiment comprend une cafétéria ainsi que des cafés et des salles de travail particulièrement chics sur plusieurs étages. L’entrée est possible uniquement sur liste ou par invitation. Ca ne fait pas regretter la France …

 

Une salle d’examen de l’Université

 

Plus tard, on rejoint une amie de Constance pour manger au restaurant Thaï avant de rentrer à l’appartement. Je remets le cerveau en marche et je me lance dans la recherche d’informations pour mon mémoire. Puis, vers 18h, on sort boire un verre au Baldwin, un barmacie. Le concept : c’est un bar qui ressemble à une pharmacie. Le serveur t’apporte tes consommations dans des objets stériles ou des objets habituels d’une pharmacie. Plus tard, Constance nous quitte pour rejoindre une amie et, avec Pier-Olivier, on va manger une pizza au coin de la rue.

 

Ce matin, je fonce en cours. Génial, enfin un cours intéressant avec un prof intéressant ! Le vin du bar me reste sur le ventre. Du coup, cette après-midi, c’est la glande. Je lis juste mes codex pour les prochains cours. Ce soir, je vais voir Réjane, ma marraine de DUT SRC. Cela fait bientôt 2 ans que je ne l’ai pas vu et par chance, elle habite aussi Montréal !

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *