Dimanche à Ottawa

Le week-end que j’attendais avec impatience est enfin arrivé. Dimanche matin, 9h, départ depuis la place des arts pour aller à Ottawa ! Ca ne commence pas très bien puisqu’on se tape les bouchons à la sortie de Montréal. Du coup, notre arrivée dans la capitale du Canada est assez tardive. On mange un bout à la périphérie de la ville et on se dirige vers le musée des civilisations à Gatineau (ville frontière entre le Québec et l’Ontario).

 

Gâtineau et le musée des civilisations vu du Parlement

 

La visite dure deux heures. On bâcle un peu car il fait extrêmement beau dehors. On n’a qu’une envie, patiner sur le canal Rideau ! Oui, « on », car je suis parti avec Sébastien, mon binôme en cours de « Technologie et travail en collaboration » et Réjane, ma marraine de DUT SRC. On va louer des pâtins (ça coûte cher damned !!!) et on se lance à l’aventure sur le canal qui mesure 8km de long et relie Ottawa à Kingston. C’est assez incroyable à voir quand on sait que ce sont des milliers d’Irlandais qui l’on creusé à la pelle … plus d’un millier de ces travailleurs immigrés sont morts de la malaria.

 

Réjane sur le canal Rideau, le Parlement au fond

 

La glisse sur le canal n’est pas aisé. Ce n’est pas une patinoire entretenu, il y a des crevasses et même les meilleurs patineurs peinent à tenir debout. On ne parcourera pas l’ensemble du canal car nos patins sont réservés seulement pour 2h et il commence à faire nuit, mais, au total, on aura glissé sur plus de 8km ! On revient à la location alors qu’il fait nuit noire, dans le prolongement du canal se trouve le Parlement. C’est magnifique.

 

Un patineur hors pair !

 

Sous les ponts, les patins !

 

Après cela, on ira faire un tour à pied. On passe devant le chateau Laurier et on fait le tour du Parlement. Là-bas, un gendarme de la garde nationale nous arrête. Au début, je ne comprends pas ce qu’il nous veut… En fait, il s’ennuie simplement et nous tape la tchatche. Il voit nos appareils et prend des photos avec nous. Il se tape un délire complet et nous raconte l’histoire d’Ottawa, du Parlement et nous compte une tonne d’anecdotes. Au bout de 10 minutes, il nous lâche avec un grand sourire.

 

En état d’arrestation !

 

Le château Laurier

 

On continue notre tour du Parlement. On croise des râtons laveurs ! Je n’avais jamais vu cet animal. Moi qui voyais ça assez petit, je suis surpris. C’est énorme !!! Ca pourrait bouffer un caniche sans problème ! Je les approche discrètement, ils sont habitués à la présence humaine (ils mangent dans les poubelles). Je me méfie tout de même, plus tôt dans la journée Sébastion nous racontait qu’une bonne partie des râtons laveurs au Québec avaient la rage. J’apprends aussi pourquoi on appelle cet animal de cette manière : il lave sa nourriture avant de l’ingérer.

 

Le raton laveur !

 

Le Parlement

 

On poursuit notre route et avant que nous ne nous échappions de l’enceinte du Parlement, le gendarme revient à nouveau nous parler. Cette fois, on discute un bon quart d’heure. Il nous parle du château Laurier, dont le riche constructeur est décédé sur le Titanic (« mais ça, personne ne l’sait ! ») ou encore du salut militaire dont seule sa section a gardé la manière française de positionner la main. La bande jaune qu’il porte sur son uniforme représente la cavalerie d’une manière universelle…

 

Le policier le plus sympa de la planète !

 

Un dessert bien mérité !

 

On termine notre périple dans la ville autour d’un bon repas chaud. J’ai les doigts gelés et aujourd’hui encore j’ai les mains sensibles… Il est presque minuit quand je reviens chez moi. La journée était vraiment intense mais que de bons souvenirs !!!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *