Récit d’un week-end à Québec

Vendredi, 13h. Départ de Montréal en compagnie de Marie Joëlle, Isabelle et Jérome. 3h de route. Nous traversons les immensités enneigées pour atteindre Québec et croiser Trois-Rivières. Je suis impressionné par ce long autoroute au tracé rectiligne qui n’en fini pas. Au loin, j’aperçois des cabanes de pêcheurs construites en plein milieu d’un lac glacé.

 

 

 

Arrivée à Québec vers 16h. On mange un bout puis on se dirige vers le centre-ville. On squatte les rues passantes avant de se diriger vers le parlement. En centre ville, se dresse une patinoire sur laquelle se déroule un spectacle à l’occasion de cette édition spéciale du carnaval. En effet, cette année, la ville de Québec fête ses 400 ans … Le soir venu, on se rend chez des amis pour un souper avec d’autres personnes. Plus tard, on retrouve d’autres amis dans un bar. La soirée se termine tôt.

 

 

 

 

Samedi, on visite le vieux Québec. Il fait froid ! Même avec la combinaison de ski et plusieurs épaisseurs, les -30°c se font ressentir ! La ville est vraiment joli avec son architecture européenne et ses divers monuments. En deux mots, une « ville culturelle ». A pied, on se rend dans le petit Champlain, on prend le funiculaire, on se retrouve devant le château, on prend la rue St Jean, on passe les fortifications, on passe devant l’hôtel de ville.

 

 

 

 

On visite aussi le musée des civilisations où se trouvent des expositions sur l’histoire québécoise et les amérindiens. On terminera notre marche autour d’une table pour déguster une poutine… Le soir, on retrouve Isabelle. On dort chez ses parents dans la petite ville de Donnacona.

 

 

 

Dimanche matin, il fait un temps magnifique : ciel bleu et seulement – 2°C. Du coup, je pars me promener dans le village. Les maisons sont ensevelies sous des congères de neige qui mesurent presque 10 mètres de haut ! C’est complètement dingue. Je n’ai jamais vu autant de neige. Un homme d’une cinquantaine d’années m’interpelle lorsqu’il voit mon appareil photo. On discute un peu, lui aussi faisait de la photo.

 

 

Il me montre ses clichés et décide de retourner sur ses pas pour me faire visiter la petite ville. Il me raconte toute l’histoire de Donaconna et du Québec en général. Il m’emmène sur les bords du Saint Laurent et m’explique qu’au plus mince, la glace mesure 3m. L’année dernière, il a même emmené ses amis français en voiture sur le fleuve !!! Je passe un super moment avec lui, il m’explique vraiment tous les petits détails que je n’aurais jamais remarqué : une rangée d’arbre qui date de la colonisation française et qui marque le tracé du « rang » (division territoriale), le nom des rues qui rappellent l’histoire de la seigneurie Dussault, etc. Lorsque je rentre à la maison, je n’en reviens pas.

 

 

 

 

A peine revenu à Montréal, je ressors pour aller manger une fondue au chocolat avec Geneviève, une amie rencontrée à l’université. Une soirée magnifique, un week-end superbe.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *