Nuit blanche à Montréal

Dans le cadre du festival Montréal en lumière était organisé une nuit blanche, un peu comme à Paris. Tous les lieux culturels et de divertissement étaient ouverts toute la nuit et proposaient des animations complètement dingues. Au Hilton, vous pouviez prendre un bain de neige, sur le Vieux Port vous pouviez boire du lait à l’érable, dans l’hôtel de ville était organisé une « teuf » disco 80’s ! Par chance, il ne faisait pas trop froid … du coup les montréalais ont répondu présents, les rues de la ville étaient bondées !

 

 

 

 

Je retrouve ma marraine de DUT SRC, Réjane, son copain Guillaume et leur coloc’ Sébastien à la station Champs de Mars. On avait déjà passé une soirée ensemble (remember), le courant était vraiment bien passé et suite au week-end passé à Ottawa avec Réjane, il était essentiel de se revoir rapidement ! Bref, on fonce sur le Vieux Port pour assister au feu d’artifice. On se fait prendre un peu de court car il y a beaucoup de monde et nous n’arrivons pas à nous placer correctement.

 

 

 

 

On se promène sur le Vieux Port et on assiste aux différentes animations surplace. C’est assez typique, il y a énormément de monde et on manque de se perdre de vue à plusieurs reprises. Sur la place face à l’hôtel de ville, on s’achète une tire. Le principe de la tire : un banc de neige, du sirop d’érable qu’on laisse refroidir sur la neige, un bâton pour s’en faire une sucette. C’est vraiment bon, mais très sucré au point d’en devenir écoeuré arrivé à la moitié du bâtonnet ! La serveuse un peu coquine nous précise même que par tradition il faut avaler tout le bâton d’un coup ….. mais qu’il faut de l’expérience. Oui, oui mademoiselle … on vous croit !

 

 

 

 

On prend aussi un verre de lait chaud à l’érable. Pour tout vous avouer, je n’ai rien senti vu comment j’étais écoeuré par la tire ! On se dirige ensuite à l’hôtel de ville pour danser la disco. Finalement, si la salle où se tient le party est impressionnante par sa hauteur de plafond et son décor, l’ambiance est nullissime. Il n’y a que des vieux, le son est plus que faiblard et les gens ne dansent même pas. Des danseurs recrutés spécialement pour l’événement mettent un peu d’ambiance mais ce n’est pas fou. Après quelques photos, on s’en va en direction du musée d’art contemporain.

 

 

 

 

Le musée est ouvert gratuitement ce soir. Il y a beaucoup de monde dans les salles. Il est impossible de s’attarder sur une oeuvre, c’est assez stressant. Certaines personnes sont même irrespectueuses en touchant les tableaux ou en s’approchant un peu trop près des oeuvres… Bref, la pire visite de musée qu’il soit ! Il est 23h et il est l’heure d’aller dans les bars car on se sent un peu trop sobres pour une telle heure. Du coup, on remonte Sainte Catherine pour aller dans le quartier latin.

 

 

 

 

 

On regarde les vitrines des pubs. Il y a beaucoup d’animation : des concerts, des danseuses dans des vitrines, du clients qui lèvent leurs verres … Dans toute cette masse, je tombe nez-à-nez avec Geneviève. On parle un peu puis on se sépare dans des bars différents. Là, j’ai la pêche à mort. Réjane aussi. On a qu’une envie : aller dans un club pour finir la soirée. Finalement, on décide d’aller passer la nuit à l’autre bout de Montréal, dans leur colocation. On chope le dernier métro et on fonce à l’appart’.

 

 

 

 

On picole un peu, on se raconte nos histoires puis à 4h30 du matin, on décide d’aller jouer au hockey !!! Je n’ai pas de patins mais Réjane me prête les siens. Ce sont des patins de fille qui font 3 pointures de moins que ceux que je porte d’habitude. J’ai souffert et aujourd’hui j’ai des ampoules de folie ! En plus de cela, j’ai une crosse beaucoup trop petite … du coup, j’ai un mal de dos phénoménal aujourd’hui. On dirait un grand père quand je me baisse ! La partie de hockey était vraiment dingue. Je me casse la gueule à plusieurs reprises mais j’arrive tout de même à mener quelques belles actions. Guillaume prend un malin plaisir à me mettre en échec … je ne me laisse pas faire et il tombera à son tour !

 

 

 

 

 

Jouer au hockey jusqu’à 5h30 du matin en étant saoûl … ça c’est rock’n’roll !!! Comme diraient les québécois, « on a pris tellement de fun » !!! Aujourd’hui, retour à la maison à 17h. Pas très frais. Demain, Pier-Olivier commence son nouveau travail. Ca va se fêter bientôt 😉

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *