Dernière nuit de troubles à Montréal

J’en ai quasiment fini avec mon mémoire, je reviens en France soulagé d’une charge de travail qui aurait pu être importante. Pour ma dernière nuit à Montréal, David, PO et moi-même avons décidé de faire une ultime soirée. Une nuit de troubles. Nous nous retrouvons d’abord à l’appartement pour manger un bout. Un café Bailey puis on va à la Distillilerie et au Saint Ciboire. Courte étape chez David, PO nous fait une performance de breakdance phénoménal. On applaudit puis on monte sur le toit de l’immeuble pour admirer la vue de Montréal.

 

 

On commence à avoir faim.  On décide de marcher jusqu’à la Banquise pour déguster une dernière poutine. En route, on croise des street marketeurs qui ne ressemblent à pas grand chose avec leurs écrans de télé sur le dos. On tchatche la fille qui nous présente un service inutile et ennuyeux … mais on reste à parler, elle est jolie ! Une demi-heure plus tard, on est face à notre grosse poutine, qu’on dévore en un clin d’oeil. On se rend rapidement à un party de Com’ Politique à l’Inspecteur l’épingle puis on va profiter de l’ambiance chaude du Bily Kun, mon endroit préféré à Montréal ! Quelques gorgées plus tard, on traverse la rue pour aller danser au Salon Daomé. Ce petit club est blindé de monde, la musique est bonne, l’ambiance est fun. Enfin, pour terminer cette longue soirée, rien de mieux qu’une partie de Mario Kart sur Super Nintendo à l’appartement. La boucle est bouclée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *