Un week-end à Philadelphie !

Vendredi 13h, départ pour Philadelphie. David vient me chercher à l’appartement. Nous partons pour 3 jours à Philadelphie en compagnie de Constance et Jagan. Le trajet s’avérera plus long que prévu. 9h de route, c’est long ! En effet, la signalisation américaine est complexe… il n’y a aucune indication de direction, Philadelphie et son million d’habitants n’est pas indiqué avant d’entrer dans la ville ! Bref, on se perd 5 ou 6 fois en chemin. Nous effectuons quelques haltes, notamment à Albany. Un rêve de gosse qui s’exauce (private joke pour Kevin), c’est quand même la ville que bâtit Chuck Norris après s’être fait mordre par un cobra (private joke pour David). On s’arrête aussi dans un Wal Mart pour manger… Fou rire général lorsque j’aperçois un sandwich gigantesque. On en rigole encore 3 jours plus tard. Le sandwich était plus gros que ma cuisse (et pourtant, j’ai pris du poids au Canada !). On aurait pu s’en servir comme oreiller, bâte de baseball ou encore comme bûche pour la cheminée ! Pour le confectionner, il a fallu tuer la moitié d’un cheptel bovin, moisonner 3 champs et utiliser 15% du PIB de la Suisse ! Simplement hallucinant !

 

 

 

On arrive à 1h du matin à Philadelphie. Sur le Benjamin Franklin Bridge, on chante tous en coeur « Streets of Philadelphia » de Bruce Springsteen. On dépose Constance et Jagan à leur appartement puis on se paume dans des quartiers assez mal fréquentés avec David. On galère pour trouver la maison des gens qui nous hébergent, alors qu’elle se trouve à 100m d’où logent Constance et Jagan. Ce sont 3 filles rencontrées grâce au site Couch Surfing qui nous hébergent. C’est un site communautaire qui permet d’être hébergé chez l’habitant gratuitement. On va passer 3 nuits vraiment rock’n’roll dans cet appartement. Taryn, Teresa et Samantha sont 3 étudiantes en art, plutôt dans les nuages, pas mal atypiques et un poil hippies ! Vraiment fun !!!!

 

 

 

 

Samedi matin. Teresa nous emmène visiter Philadelphie. On va marcher toute la journée, de 9h du matin à 17h le soir. On marche dans le quartier très vivant autour de South Street, on va voir Liberty Bell au Independance Hall où fut signé le traité d’indépendance des Etats Unis en 1776, on va dans le quartier financier, on rentre dans le City Hall, on passe devant le musée Rodin puis on termine ce périple sur les marches du Musée d’art qu’escaladait fièrement Rocky dans ses films. Une statue lui est dédiée, les touristes se pressent pour prendre une photo à ses pieds puis montent les marches en courant avant de lever le bras arrivé en haut. Il paraît que l’année dernière, plus de 2000 touristes se sont rassemblés un matin pour grimper ces marches ! Avec David, on a tourné une petite vidéo, je la mettrais en ligne d’ici quelques jours.

 

 

 

Le midi, nous mangeons dans China Town. Nous visitons le quartier puis nous allons nous reposer quelques minutes au Rittenhouse Square. On rentre à la maison vers 17h.

 

 

 

Ce soir, c’est grand soir ! Je vais assister à mon premier match de baseball !!! On fonce au stade en voiture. C’est gigantesque, autant que le stade de France et c’est complètement blindé de monde. Ce soir, ce sont les Phillies de Philadelphie qui jouent contre les Blue Jays de Toronto. Philadelphie va perdre lamentablement mais on s’en fout un peu, l’essentiel, c’est l’ambiance. En effet, rien de plus nul comme sport que le baseball. Il n’y aucune action. Par contre, les gens se retrouvent en famille ou entre amis au stade pour manger (un peu) et boire (surtout). Ainsi, on retrouve sur le parking de très nombreux « autochtones » en train de pratiquer des jeux d’alcools, de faire un barbecue ou simplement de discuter. Tout le monde porte le maillot de son joueur préféré, bien plus qu’en France au Parc des Princes ! Avec David, on réussi à choper 2 superbes places… on est complètement euphoriques en s’installant sur nos sièges, accompagnés de hot dogs (appelés « roteux »), de bretzels et de bières ! Je vais me faire draguer durant tout le match par un américaine … je ne m’en vanterais pas.

 

 

Après le match, on rentre à la maison. On s’est vraiment amusé comme des fous, on s’est tapé des fous rires de manière incessante en jurant en français parmi la foule d’américains qui ne nous comprenaient pas ! On retrouve les filles, on discute pas mal, on aborde des sujets futiles tout comme d’autres plus graves. On se couche vers 2 ou 3h du matin après une journée bien remplie.

 

 

 

Le lendemain on retrouve Constance et Jagan. Il pleut donc on décide d’aller au musée. Malheureusement, c’est pire qu’au Louvre et l’exposition que nous souhaitions voir ne nous est pas accessible. On visite donc l’exposition permanente avant d’aller manger un burger sous la pluie. On se balade un peu puis on se rend à 17h au Cirque du Soleil !!!! Jagan connait le chef cuistot ! Du coup, on a pu avoir des places moitié moins chères (50$ !!!!). Le show est incroyable. Moi qui pensait m’ennuyer, je suis complètement surpris ! Jongleurs, équilibristes, trapezistes, clowns, tous les artistes sont impressionnants ! J’en ai encore des frissons dans le dos.

 

 

 

Mais le mieux, c’est que notre ami nous a fait visiter les coulisses et nous a raconté de nombreuses anecdotes !!! On en revient pas quand on apprend que « la faute » de l’équilibriste est bidon. Il fait semblant de tomber à chaque représentation … nous avions eu tellement d’émotion en le voyant perdre son chapeau et se rattraper d’un bras au fil de fer ! Nous apprenons aussi énormément de choses à propos des trucages, des mécanismes qui permettent de propulser les artistes dans les airs ou d’apparaitre / disparaitre ! C’est tout bonnement hallucinant. Les artistes représentent une vingtaine de nationalités différentes, certains sont nés dans le cirque, une école itinérante suit les enfants d’artistes, … c’est fou ! Mon show préféré restera celui des trois jeunes contorsionnistes. Complètement dingue ! Pour se remettre de toutes ces émotions, on va manger un Cheese Steak chez Pat’s, une institution à Philadelphie. L’enfer des diabétiques : du pain, du gras en viande, du gras en sauce et du gras en fromage !

 

 

Lundi, retour à la maison. Pour remercier les filles qui nous ont hébergé gratuitement, on leur concocte des crêpes. Au revoir émouvant avec Taryn puis, c’est parti pour la route. On pense arriver relativement tôt … manque de chance, à la douane on attendra presque 3 heures. J’ai jamais vu un bouchon aussi long. On se fait une petite frayeur supplémentaire lorsqu’on s’aperçoit que Constance a jeté son passeport dans une poubelle sur l’autoroute … Finalement, le passage à la douane sans passeport ne posera pas de problème. Ouf.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *