La classe armoricaine. Part 3.

Dimanche matin, je me réveille difficilement et courbaturé. La soirée de la veille était intense ! Avec Pier-Olivier, on part à la cabane à sucre dans les Laurentides. Petite explication : la cabane à sucre est l’endroit où l’eau d’érable est récoltée au printemps puis transformée en sirop, sucre, beurre, etc. Les québécois aiment se retrouver en famille dans ces sortes de restaurants-fermes.

 

 

 

 

 

On comprend vite le succès des cabanes à sucre. L’ambiance est conviviale, on y mange des plats typiques, les gens déconnent, … EXCELLENT ! Une expérience à vivre pour n’importe quel étranger. C’est incomparable. Le menu est consistant : soupe aux pois, oreilles de crisse (lard grillé), omelette, jambon cuit, beans, saucisses, marinades, crêpes, gâteau au sucre, pudding. Tous les plats étant recouverts de sirop d’érable. « L’enfer des diabétiques, le paradis des gros » (copyright Kevin Hutchings) !

 

 

 

 

 

Après le repas, un petit tour dans la ferme nous conduit jusqu’à une étable où l’on déguste la tire sur neige. Je vous réexplique le principe pour ceux qui n’ont pas tout suivi : on verse un sirop d’érable particulier à chaud (la tire) sur de la neige. On s’en fait une sucette. Super bon mais vite écoeurant…

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *